Desmond Tutu – “Il a été le père spirituel de notre nouvelle nation”, l’hommage du président Ramaphosa Aucun avis

Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a prononcé l’éloge funèbre de Desmond Tutu lors de ses obsèques, le 1er janvier 2022, en la cathédrale anglicane Saint-Georges du Cap. « Notre défunt père, a-t-il notamment déclaré, était un croisé de la lutte pour la liberté, la justice, l’égalité et la paix, non seulement en Afrique du Sud, son pays natal, mais aussi dans le monde entier ». Selon Cyril Ramaphosa, l’archevêque anglican « était un homme à la foi aussi profonde qu’infinie » pour qui « s’opposer à l’injustice, défendre les opprimés, braver les lois injustes, c’était l’œuvre de Dieu ». « Il ne s’est pas contenté de dénoncer l’apartheid lors de conférences, de concerts de bienfaisance ou de forums internationaux », a-t-il expliqué. « Il était là, avec les combattants de la liberté, affrontant le régime et réconfortant ses victimes ». « Il ne s’est pas contenté de prêcher la justice sociale du haut de sa chaire. Il était avec les sans-abri, les plus démunis, les personnes persécutées, les malades et les indigents dans les rues, dans les abris et dans les foyers. » Le président sud-africain de souligner également dans son éloge que Desmond Tutu « a embrassé tous ceux qui avaient ressenti le vent glacial de l’exclusion et ils l’ont embrassé à leur tour ». « Il a cherché à imiter Jésus-Christ, qui embrassait tous ceux que la société méprisait et rejetait », a-t-il affirmé.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés