Zidane ou Le Graët, les coachs de Ligue 1 ont choisi leur camp Aucun avis homms2013

Le président de la Fédération Française de Football n’y est pas allé avec des pincettes au moment d’évoquer Zinédine Zidane, dimanche dernier sur RMC. Une réaction et des mots employés qui ont fortement déplu aux entraîneurs de Ligue 1.

Au moment d’évoquer un possible départ de Zidane pour la sélection Brésilienne, le président de la FFF, Noël Le Graët s’est emporté en affirmant qu’il n’en a « rien à secouer, il est libre d’aller ou il veut (…) Je ne l’aurais même pas pris au téléphone ». Des propos qui ont du mal à passer pour les entraîneurs de Ligue 1. « Quand on est président de la FFF, on a de la hauteur, une vision. On a quelques légendes dans le sport français et le foot français sur qui on a un droit de réserve, de mémoire et de respect. C’est le cas pour Didier Deschamps évidemment et ça doit aussi l’être évidemment pour Zinédine Zidane », affirme Franck Haise, coach du RC Lens.

En conférence de presse, l’entraîneur du Stade Rennais Bruno Génésio a trouvé ses déclarations « inappropriées et irrespectueuses ». De son côté Laurent Blanc estime que « Ce sont des propos maladroits, pour ne pas dire autre chose. Mais il s’est excusé. C’est très facile de s’excuser, ça dure deux secondes. Mais les propos restent. Plus rien ne me choque maintenant ».

Une sortie médiatique qui a surpris au sein même de la Ligue 1, de la part de Noël Le Graët. Son mandat à la tête de la FFF prend fin en 2024, pas sûr qu’on le laisse aller jusqu’au bout.

Lire la suite sur Sport.fr .

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés