Une visite américaine en Europe dominée par la peur du déclin Aucun avis

De son arrivée en Angleterre jusqu’à son départ de Genève, Joe Biden a fait de la rivalité avec la Chine et de la peur de la relégation technologique la toile de fond de tous ses échanges.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés