« Tu vis ou tu meurs, Œuvres poétiques (1960-1969) » : Anne Sexton, un genre de liberté Aucun avis

L’œuvre de la grande poétesse américaine, proche de Sylvia Plath, est enfin traduite en français. L’introspection bouleversante d’une femme cherchant à s’écrire.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés