« Réparer la France, c’est créer un nouvel imaginaire collectif » Aucun avis

Pour Marcel Rémon, jésuite belge, directeur du Centre de recherche et d’action sociales (Ceras) et de la revue Projet, il manque à notre France désenchantée et fracturée une utopie mobilisatrice, édifiée grâce à l’apport de tous. Cette fois, Emmanuel Macron ne pourra donc pas être « jupitérien », prévient-il.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés