Produire plus pour éviter les famines ? Aucun avis

Après la crise du Covid, la guerre en Ukraine souligne l’extrême fragilité d’un marché alimentaire largement mondialisé. Et, une nouvelle fois, ressurgit en Europe et en France le vieux débat entre défenseurs d’une agriculture « productiviste » et avocats d’un changement en profondeur du système pour le rendre plus durable. Cas de conscience.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés