Présidentielle 2022 : pour les maires, « parrainer, c’est soutenir » Aucun avis

À moins de trois mois du premier tour, de nombreux candidats à la présidentielle n’ont toujours pas récolté les 500 promesses de signatures d’élus, requises d’ici au 4 mars. Là où les candidats défendent un geste démocratique, les maires et leurs administrés voient le parrainage comme un soutien.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés