Les centres spirituels attendent leurs retraitants avec impatience Aucun avis

En raison des contraintes sanitaires, les centres spirituels ne peuvent plus accueillir de retraitants. Malgré les aides de l’État, ces fermetures ont des conséquences économiques qui poussent ces centres à trouver de nouvelles voies et à s’interroger sur l’avenir.
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *