Le jour où Mikhaïl Gorbatchev a tout perdu Aucun avis

Il y a trente ans, le dernier dirigeant de l’Union soviétique annonçait son abdication dans la relative indifférence de ses compatriotes. L’aventure bolchévique s’achevait avec l’homme qui avait tenté sans succès de réformer le système. Ses proches collaborateurs se souviennent. Les derniers jours de l’URSS (3/6).
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés