La grâce d’Alexandre Vialatte Aucun avis

La chronique de Laurence Cossé poursuit la route du loup, et aujourd’hui grâce à la fantaisie d’Alexandre Vialatte.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés