“Je voudrais me réveiller et vous réveiller”, écrit le père Márquez Calle, ocd, dans sa lettre “Prier en temps de guerre” Aucun avis

Le 4 avril 2022, Jour du baptême de sainte Thérèse de Jésus, le père Miguel Márquez Calle, préposé général des Carmes Déchaux, a publié une lettre intitulée « Prier en temps de guerre. Le Carmel de Thérèse se réveille ». « Une réflexion, pas seulement sur l’Ukraine, une invitation et une suggestion », écrit-il, mais surtout « un appel cordial et pressant à la prière, une prière qui ne renonce pas à la foi courageuse et à la communion entre frères, une prière qui est plus forte que toute guerre et toute menace ». Alors que nous parvient « la voix d’un de nos frères, au cœur de Kiev » - qui nous remercie « de notre prière et de notre soutien » -, explique le père Márquez Calle, « je voudrais me réveiller et vous réveiller (…), non pas à la terreur de la guerre qui paralyse, mais à l’humble courage de ceux qui s’unissent, comme les premiers chrétiens, pour prier avec la conviction que Jésus sur la croix est vainqueur de l’Histoire ».
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés