Greg Van Avermaet est prêt pour Tokyo, 5 ans après sa médaille d’or aux JO brésiliens: «La seule victoire que je n’échangerais pour rien au monde» Aucun avis

La raison, le temps qui passe et un récent Tour de France qu’il qualifie lui-même de décevant ne font pas du tenant du titre un favori. Samedi à Tokyo, sur un parcours encore plus exigeant que celui de Rio, Greg Van Avermaet sera avant tout un point de repère fiable pour Wout van Aert et Remco Evenepoel, leaders du quintet belge.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés