“Faisons tous en sorte de protéger les femmes”, déclare le pape François Aucun avis

Le 1er janvier 2022, en la basilique Saint-Pierre de Rome, le pape François a célébré la messe de la Solennité de Marie Mère de Dieu. 1er janvier qui correspond également à la Journée mondiale de la paix (la 55e cette année). Devant les 2 000 personnes présentes pour la célébration, dans son homélie, le pape François s’est arrêté sur l’attitude de Marie face au « scandale de la mangeoire ». En effet, a-t-il relevé, comment est-il possible de concilier la gloire du Très-Haut, annoncé par l’ange, et la misère d’une étable ? Pensons « au trouble de la Mère de Dieu », a-t-il poursuivi : « qu’y a-t-il de plus dur pour une mère que de voir son enfant souffrir de pauvreté ? » Cependant, face à cette « désolation inattendue », Marie ne se décourage pas, « elle ne s’épanche pas mais garde le silence ». Pour le pape François, l’attitude méditative de Marie « est l’expression d’une foi mûre, adulte, pas celles des débuts ». Une foi « qui ne vient pas de naître », mais une foi « qui est devenue “génératrice” ». « Parce que la fécondité spirituelle passe par l’épreuve », a-t-il souligné. Apprenons de la Mère de Dieu cette attitude : « conserver en méditant », a-t-il alors conseillé, « parce qu’il nous arrive aussi de devoir vivre certains “scandales de la mangeoire” ». (« Nous attendons que tout se passe bien et puis, comme un éclair dans le ciel, survient à l’improviste un problème. »)
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés