Face aux refus d’obtempérer, des tirs policiers plus mortels Aucun avis

La justice devra déterminer les circonstances dans lesquelles un policier a tué un homme, mercredi 7 septembre, à Nice. Depuis le début de l’année, neuf personnes ont été tuées à la suite de refus d’obtempérer, contre deux l’an passé. Alors que ces refus sont en hausse, le nombre de tirs policiers reste globalement stable.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés