Dépakine : Sanofi jugé responsable d’un manque de vigilance et d’information sur les risques du médicament Aucun avis

Le tribunal judiciaire de Paris a estimé mercredi 5 janvier que Sanofi avait « commis une faute en manquant à son obligation de vigilance et d’information » sur les risques de la Dépakine pour le fœtus en cas de prise pendant la grossesse.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés