De l’Ukraine à la France, la loi sur la GPA contournée Aucun avis

Deux enquêtes préliminaires ont été ouvertes, en France, dans le cadre de « faux » accouchements sous X pratiqués sur des mères porteuses ukrainiennes. Les opposants à la GPA craignent que ce stratagème ouvre une faille dans la législation française.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés