Canada – “Aujourd’hui encore, des colonisations idéologiques étouffent l’attachement naturel aux valeurs des peuples” dénonce le pape François Aucun avis

Le troisième jour de son voyage apostolique au Canada, le 27 juillet 2022, le pape François a rencontré les Autorités civiles, les représentants des peuples autochtones et le Corps diplomatique. Il a souhaité s’inspirer « du symbole par excellence de ces terres, la feuille d’érable » en soulignant que « les grandes feuilles d’érable, qui absorbent l’air pollué et restituent l’oxygène, invitent à nous émerveiller de la beauté de la création et à nous laisser attirer par les valeurs salutaires présentes dans les cultures autochtones » et peuvent « contribuer à guérir les habitudes nuisibles d’exploiter », à la fois la création mais aussi « les relations et le temps ». Rappelant que ces « enseignements vitaux », ont été violemment combattus dans le passé, le pape François a évoqué les « politiques d’assimilation et d’affranchissement, qui comprennent aussi le système des écoles résidentielles, qui ont détruit de nombreuses familles autochtones ». Reconnaissant que « diverses institutions catholiques locales y ont été impliquées » il a exprimé « honte et douleur et, avec les évêques de ce pays, je renouvelle ma demande de pardon pour le mal commis ». Le pape a constaté que « si la foi chrétienne a joué un rôle essentiel dans la formation des idéaux les plus élevés du Canada », il est nécessaire « en admettant nos fautes, de nous engager ensemble… promouvoir les droits légitimes des peuples autochtones et favoriser des processus de guérison et de réconciliation entre elles et les non-autochtones du pays ».
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés