À Haïti, « les exécutions de journalistes sont devenues beaucoup trop courantes » Aucun avis

Deux journalistes haïtiens ont été assassinés, jeudi 6 janvier, au nord de la capitale Port-au-Prince. Le drame survient dans un pays fragilisé par une insécurité galopante et une instabilité politique forte, six mois après le meurtre du président Jovenel Moïse.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés