« La Victoire en pleurant » : Daniel Cordier, l’orphelin de « Rex » Aucun avis

Ce volume posthume du résistant Daniel Cordier (1920-2020) constitue la suite, vivante et édifiante, de ses Mémoires, à partir de 1943, à la mort de Jean Moulin.
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *