William Lawrence : « En Algérie, l’État bunker se durcit » Aucun avis

Avant les législatives du 12 juin, les services de sécurité algériens ont arrêté au moins sept personnes, dont Karim Tabbou, une des figures du Hirak, et les deux journalistes Ihsane el Kadi et Khaled Drareni. Pour le politologue William Lawrence (1), plus l’État se sent menacé, plus il se durcit.
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *