« Vivre vite », l’aléatoire de nos vies Aucun avis

Vingt ans après l’accident de moto qui a tué son mari, Brigitte Giraud, obsédée par l’imperceptible enchaînement des causes, recompose le puzzle intime de ce drame.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés