« Une vraie stratégie d’invisibilisation » : à Paris, que deviennent les migrants des campements évacués ? Aucun avis

Depuis 2015, faute d’hébergements prévus par la ville, des milliers de migrants dormaient dans la rue, dans des campements improvisés. La police a désormais pour consigne d’évacuer toute installation. Si bon nombre d’exilés ont pu être hébergés, d’autres se retrouvent dans des squats ou abris de fortune.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés