Une exposition lève un coin de voile sur Geneviève Gallois, moniale et caricaturiste Aucun avis

Le château du Val-Fleury à Gif-sur-Yvette accueille jusqu’au 3 juillet quelque deux cents œuvres de Marcelle Gallois, devenue mère Geneviève sous l’habit bénédictin. Une artiste qui a tracé un chemin pour le moins singulier dans l’histoire de l’art sacré du XXe siècle.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés