“Une Église trop sale pour être idolâtrée, plus vraie dans l’aveu de son péché” déclare Mgr Aveline Aucun avis

Le 24 septembre 2021, Mgr Jean-Marc Aveline, archevêque de Marseille, a publié un texte intitulé « Paradoxe et mystère de l’Église », dans lequel il évoque la publication, le 5 octobre 2021, du rapport de la Ciase sur les abus sexuels commis dans l’Église. Après avoir confié que ce rapport « constituera une épreuve de vérité pour tout le corps ecclésial », il a ajouté que « nos pensées, notre soutien et nos prières vont avant tout vers les personnes victimes de l’Église ». Car, a affirmé Mgr Aveline, l’Église qui aurait dû être « un milieu sûr et protecteur, s’est transformée en lieu de danger et de honte, de blessure et de crime ». L’archevêque de Marseille a déclaré avoir été « profondément atteint par le récit des personnes que j’ai reçues et écoutées », ajoutant : « Comment ne pas l’être, quand on prend conscience de ces abus qui ne sont pas tous sexuels », mais qui commencent dès que des personnes ayant autorité, qui plus est une autorité religieuse « manipulent et asservissent des consciences, des corps et des âmes ? »
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés