Ukraine : dans Izioum dévastée, les premières enquêtes sur les crimes de guerre Aucun avis

La comparaison avec Boutcha, où plus de 400 habitants ont été exécutés par l’armée russe, est revenue encore et encore dans les déclarations officielles ukrainiennes. Difficile, pourtant, de faire déjà le récit de l’occupation d’Izioum et des possibles crimes qui y ont été commis.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés