Toulouse FC : La colère noire du président Damien Comolli contre l’arbitrage Aucun avis homms2013

Après le match nul entre Toulouse et Brest (1-1), le président du Téfécé Damien Comolli s’est présenté face à la presse pour pousser un gros coup de gueule contre l’arbitrage du match, et plus généralement contre l’arbitrage en France.

Le président du Toulouse FC Damien Comolli n’a pas passé le meilleur dimanche après-midi de sa vie. À la suite du match nul de son équipe face à Brest (1-1), Comolli a estimé qu’une erreur d’arbitrage avait coûté la victoire à son club. Sur l’action qui suscite la polémique, le défenseur central brestois Christophe Hérelle commet une intervention illicite sur son homologue toulousain Rasmus Nicolaisen, non sifflée par l’arbitre de la rencontre Benoit Millot après intervention du VAR. C’est sur l’action suivante que le Stade Brestois a égalisé. Le président toulousain a exprimé son désarroi envers le corps arbitral de la rencontre, avant de s’attaquer à l’arbitrage en France dans son ensemble : « Il a eu un manque de respect incroyable, en me repoussant, en disant ‘‘ne me parlez pas ! Ne me parlez pas !’’ C’est le symbole de 15 ans d’arrogance et de médiocrité de l’arbitrage français, dont je suis persuadé que Monsieur Gautier (le nouveau directeur de l’arbitrage en France, NDLR) sera le digne héritier. Nous avons tout faux, le foot français a tout faux ».

L’homme fort des Violets a ainsi demandé « officiellement à la Fédération et à la Direction Technique National de l’arbitrage à ce que l’enregistrement de l’échange entre le VAR et l’arbitre du centre soit publié » afin d’obtenir plus de transparence dans le déroulement de la procédure du VAR. Comolli affirme avoir la « conviction intime, qui est que le VAR n’a rien dit à l’arbitre. »

Par ailleurs, Comolli dit ne pas avoir peur d’éventuelles sanctions : « Je n’ai rien dit ou fait de mal, je n’ai manqué de respect à personne, je n’ai violenté personne. » Ce n’est pas la première fois que le président toulousain conteste des décisions arbitrales.

Lire la suite sur Sport.fr .

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés