Thérapies de conversion : « Associer l’homosexualité à une souffrance ou une addiction est dangereux » Aucun avis

La loi pénalisant les « thérapies de conversion » a été adoptée en première lecture à l’Assemblée nationale le mardi 5 octobre. Premières concernées, les Églises chrétiennes s’en sont tenues à des déclarations de principes sans véritablement s’emparer du sujet, regrette Cyrille de Compiègne, de l’association chrétienne et LGBTI + « David & Jonathan ».
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés