Suicide assisté à Angers : « l’état de nécessité » déjà invoqué en Suisse Aucun avis

La relaxe pour « état de nécessité » dans une affaire de suicide assisté à Angers n’est pas une première : en 2010, un tribunal suisse avait déjà relaxé, pour ce motif, une médecin poursuivie dans une affaire d’assistance au suicide.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés