Stade Rennais : l’Europe s’envole… Aucun avis homms2013

418 mots pour vous donner de l'information 1 habillage

Pour le compte de la 33e journée de Ligue 1, le Stade Rennais recevait Lens, et a été neutralisé à domicile. Une désillusion. Pourtant les calculs étaient simples, une victoire et l’Europe restait envisageable, une défaite et tout s’assombrissait. Avec les victoires combinées de l’OM et de l’OL, les Rennais disent au revoir définitivement à leur rêve européen.

Gagner pour y croire encore. Au coup d’envoi de la rencontre face à Lens, le Stade rennais était dos au mur et devait gagner pour encore espérer l’Europe en fin de saison. Julien Stéphan devait se passer de Martin Terrier et Azor Matusiwa suspendus, et alignait un 4-4-2 avec un milieu Santamaria-Le Fée. En défense, Theate et Wooh étaient reconduits. Sur le papier tout était de bon augure pour les Rennais. Une équipe de Lens en dilettante avec 4 défaites et 2 nuls sur les 8 derniers matchs, les Sang et Or n’arrivaient pas au Roazhon Park avec une confiance à toute épreuve. Et pourtant…

Après un coup d’envoi donné par John Utaka, les Rennais mettaient un pressing haut aux Lensois d’entrée, Gouiri ne cadrant pas la première frappe du match (4e), comme Fulgini dans la foulée (6e). Mais cette affiche ne tient pas toutes ses promesses. Un faux rythme s’installe, les deux équipes restent brouillonnes malgré quelques éclats de temps à autre. En fin de période, le SRFC souffrait, notamment Seidu sur son côté, pas loin de provoquer un penalty (43e). 0-0 à la mi-temps, triste.

Une seconde mi-temps plus animée

Dès la 48ème les Rennais sont surpris par l’ancien Angevins Angelo Fulgini. Les joueurs à domicile sont maintenant dos au mur. Malgré tout, ils essaient de se rebiffer sans grande réussite. C’est finalement la jeune pépite Ibrahim Salah (22 ans) qui leur permet de recoller au score à 10 minutes de la fin du match. Le Stade Rennais croit même à une libération à la 90 minute avec une but de Yilmdrim ! … Refusé pour une charge sur Brice Samba. Neutralisé par Lens à domicile au coup de sifflet final, Rennes voit Lyon gagner à Clermont et Marseille s’imposer à domicile contre Lorient et ses derniers espoirs d’Europe s’envoler. La déception est immense, une première depuis 7 ans.

Lire la suite sur Sport.fr .

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés