« Soljenitsyne croyait qu’on pouvait rester humain face à la barbarie » Aucun avis homms2013

49 mots pour vous donner de l'information 0 habillage
Le 13 février 1974, l’écrivain russe Alexandre Soljenitsyne était contraint à l’exil de l’URSS. Son œuvre est discrètement baignée de la spiritualité orthodoxe et interroge toujours, cinquante ans plus tard, les limites de notre humanité. Entretien avec Georges Nivat, spécialiste de la pensée russe.

Lire la suite sur Les 50 derniers articles du journal La Croix .

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés