Secret de la confession : « Le sacrement de réconciliation peut être un instrument contre les abus » Aucun avis

TRIBUNE. Lancé immédiatement après la publication du rapport Sauvé, le débat sur le secret de la confession divise. Pour le théologien jésuite Hans Zollner, le risque que les États s’en prennent à l’inviolabilité du sceau de la confession est très concret. Pour l’éviter, il recommande que les confesseurs soient mieux formés et suivis.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés