Scandale Archegos : le difficile contrôle des activités de « family offices » Aucun avis

La chute du fonds de gestion Archegos a fait perdre à Crédit Suisse plus de 4 milliards de dollars, selon les annonces du groupe mardi 6 avril. Cela remet sur le devant de la scène le risque des « effets de leviers » dans le secteur financier.
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *