Rwanda : le rapport Duclert pourrait-il relancer l’enquête sur les massacres de Bisesero ? Aucun avis

Le parquet de Paris a requis un non-lieu dans l’enquête sur les responsabilités françaises dans la mort de centaines de Tusti, entre les 27 et 30 juin 1994. Les parties civiles réclament une poursuite des investigations sur la base des travaux de la commission Duclert, riches de documents inédits.
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *