Recevant une délégation de pharmaciens, le pape François a souligné leur rôle social et pédagogique en vue d’un vrai “bien-vivre” Aucun avis

C’est à la maison Sainte-Marthe que le pape François a reçu, le 2 mai 2022, les représentants de la Fédération internationale des pharmaciens catholiques, soulignant d’emblée qu’elle « a su lire cette crise (du covid) comme une opportunité et elle a relancé la valeur de l’engagement associatif, typique de la tradition catholique ». Le pape a souligné le « rôle social » joué par les pharmaciens qui sont « comme un “pont” entre les citoyens et le système de santé. Ce dernier est très bureaucratisé, et de plus, la pandémie l’a mis à rude épreuve en ralentissant, sinon en paralysant parfois, les procédures ». Les pharmaciens a-t-il ajouté apportent « une double contribution au bien commun : elle allège le poids qui pèse sur le système de santé et soulage la tension sociale ». Le pape François a ensuite mentionné « la contribution que les pharmaciens peuvent apporter pour la conversion à une écologie intégrale, (…) en promouvant une plus grande sagesse dans la conduite d’une vie saine, (…) éduquant à un vrai “bien-vivre”, qui ne soit pas un privilège de quelques-uns mais à la portée de tous ».
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés