Real Madrid, une armada offensive effrayante pour la 15ᵉ Ligue des champions Aucun avis homms2013

646 mots pour vous donner de l'information 1 habillage

Elle est bien loin, l’époque sombre où le Real Madrid avait le quart de son effectif à l’infirmerie. Aujourd’hui, avec une équipe quasiment rétablie à l’exception de David Alaba et Aurélien Tchouameni, les Merengues préparent minutieusement la finale de Wembley.

Ce match, qui serait synonyme de 15ᵉ Ligue des champions pour les hommes de Carlo Ancelotti, sera sans doute abordé avec l’armada offensive complète. Une palette de profils qui impressionne à plusieurs égards.

La connexion brésilienne Vinícius Júnior – Rodrygo, un pari gagnant

En Ligue des champions, les deux attaquants cumulent dix buts et six passes décisives, réalisations ayant aidé à porter Madrid en finale de la compétition européenne. Vous avez d’ailleurs la possibilité de parier sur le résultat de ce match. Il vous faudra néanmoins faire une bonne analyse, comme pour tout autre pari dans des domaines tels que les courses hippiques du pmu ou le basketball.

Bien que secoué par des blessures en début de saison, Vini Jr, désormais pièce maîtresse de l’attaque madrilène, s’est hissé au niveau des plus grands. Numéro 7 dans le dos, volontaire dans les efforts et provocateur à souhait, le feu follet brésilien a démontré qu’il était digne de sa réputation de candidat au ballon d’or.

Son acolyte, Rodrygo Goes, a également su porter cette équipe lorsque le compère de l’aile gauche était absent. Avec son explosivité et son intelligence de jeu, Rodrygo semble être la tête pensante de la paire.

Bellingham, un milieu offensif qui s’est découvert

La saison réussie du Real Madrid en Ligue des champions porte aussi l’empreinte d’un jeune homme de 20 ans, tout juste venu du Borussia Dortmund. Jude Bellingham a surpris la planète football par son adaptation éclair dans un effectif XXL.

Derrière Vinicius Junior et Rodrygo, Bellingham contrôle. Ce qui fait la particularité du joueur, c’est surtout un volume de jeu monstrueux et une capacité à revêtir la cape de joker lorsqu’il le faut. Bellingham en coupe européenne, c’est quatre buts et autant de passes décisives.

L’international anglais, qui sera présent à l’Euro 2024, est pressenti pour remporter le ballon d’or 2024. Il faudra remporter la Ligue des champions, la première de son histoire, et faire bonne figure avec sa sélection en Allemagne. Visitez betclic pour préparer vos mises en vue de l’Euro 2024.

Les soldats du banc, efficaces et dévoués à l’écusson

Pour compléter l’armada offensive du Real Madrid, il convient de citer ces joueurs qui entrent habituellement en cours de jeu et dont l’impact est considérable. Le plus récent est Joselu Mato, dont la sortie de banc a offert la qualification au Real Madrid en demi-finales face au Bayern Munich.

L’Espagnol de 34 ans, arrivé sous forme de prêt en été, occupe parfaitement le poste de remplaçant et réalise une excellente saison. Dix-sept buts, dont cinq en Ligue des champions, ont suffi à le faire entrer dans la légende de la Maison-Blanche.

Brahim Díaz et Arda Guler complètent cette attaque pétrie de talents. Le premier, international marocain depuis quelques mois déjà, est la première option offensive sur le banc. Il a prouvé qu’il méritait sa place dans l’effectif avec de très belles réalisations individuelles.

Le deuxième, blessé en début de saison, épate dernièrement par son aisance balle au pied et par son ratio de buts extraordinaire. Arda Guler, c’est 440 minutes disputées pour six buts. Cela justifie le fait que son coach, Carlo Ancelotti, compte sur lui en cas de besoin pour la finale de la Ligue des champions contre le Borussia Dortmund.

Lire la suite sur Sport.fr .

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés