Randal Kolo Muani (PSG), l’un des plus grands braquages des cinq dernières années Aucun avis homms2013

404 mots pour vous donner de l'information 1 habillage

Malgré la qualification des Bleus pour les demi-finales de l’Euro 2024, certains tricolores ont vu leur image être égratignée par Daniel Riolo. Ousmane Dembélé et Randal Kolo Muani ont notamment été pointés du doigt.

C’est encore une fois sans briller, et sans marquer, que l’équipe de France s’est qualifiée pour les demi-finales de l’Euro 2024. Cette inefficacité a poussé le plateau de l’After Foot a analysé les prestations des offensifs français. Daniel Riolo, éditorialiste, s’est d’abord tourné vers Ousmane Dembélé.

« Didier Deschamps peut tous les essayer : Kolo Muani, Thuram. Est-ce qu’il y en a un qui est vraiment meilleur que l’autre ? On ne sait pas. Tout ce qu’on sait, c’est que Dembele effectivement, lui, il apporte quelque-chose de plus : il élimine, il déborde, il a une faculté de pénétration mais c’est vrai que souvent ça ne débouche sur rien (…) Son surnom c’est « à un moment donné ». À un moment donné ça va quand même passer, à un moment donné ça va quand même le faire sauf que ça fait combien de temps qu’on attend que ça passe ? Qu’il arrive le centre ? Que le centre ne finisse pas en tribune ? Mais comme il n’y a pas mieux ? Et bien je me mets dans son camps. »

C’était ensuite à Randal Kolo Muani, également joueur du Paris Saint-Germain, de voir l’éditorialiste casser du sucre sur son dos, et ce, de manière véhémente.

« Kolo Muani, Thuram c’est de la tristesse. Dès que je les vois prendre le ballon ils me font peur. Ils ont les pieds à l’envers les mecs. T’imagines le niveau technique ? Kolo Muani, honnêtement, je suis entrain de me demander là si on est pas dans un des plus grands braquages des cinq dernières années. Je ne sais pas comment c’est arrivé, que ce gars là soit en Équipe de France et qu’il ait signé au PSG. C’est incroyable. Quand tu le vois prendre un ballon. Il lui fait mal au ballon. »

Lire la suite sur Sport.fr .

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés