« Que reviennent ceux qui sont loin », de Pierre Adrian : douceur d’été Aucun avis

Inspiré par les vacances dans la maison de famille, le jeune et sensible romancier Pierre Adrian brosse dans son nouveau roman le portrait d’un trentenaire mélancolique.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés