Procès pour outrage : que risque-t-on en insultant Emmanuel Macron ? Aucun avis homms2013

41 mots pour vous donner de l'information 0 habillage
Une manifestante est jugée mardi 2 avril à Colmar devant le tribunal correctionnel, accusée d’avoir insulté Emmanuel Macron, lors d’un déplacement du chef de l’État à Sélestat dans le Haut-Rhin. La prévenue risque une lourde amende.

Lire la suite sur Les 50 derniers articles du journal La Croix .

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés