Présidentielle au Chili, les extrêmes en bonne position Aucun avis

Depuis la fin de la dictature, jamais les extrêmes n’ont abordé un scrutin présidentiel en aussi bonne position. Les bons sondages de Gabriel Boric, soutenu par le Parti communiste, et de José Antonio Kast, admirateur d’Augusto Pinochet, suscitaient certaines inquiétudes à l’approche du premier tour, ce dimanche 21 novembre.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés