Pourquoi l’opposition boude-t-elle le Conseil national de la refondation ? Aucun avis

Après les refus du RN et de LFI de participer au futur Conseil national de la refondation qui doit s’ouvrir le 8 septembre, c’est au président du Sénat de décliner l’invitation. Gérard Larcher craint un mélange des rôles entre le Parlement et cette instance de dialogue voulue par Emmanuel Macron.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés