Pour Kiev, un aveu de faiblesse du Kremlin Aucun avis

La société ukrainienne a accueilli avec pragmatisme et une certaine dose d’humour l’annonce de Vladimir Poutine sur la « mobilisation partielle » de l’armée russe.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés