Portugal : André Ventura, un leader populiste décomplexé Aucun avis homms2013

56 mots pour vous donner de l'information 0 habillage
En dénonçant la corruption, André Ventura, chef du tout jeune parti d’extrême droite Chega, a créé la surprise lors des dernières élections législatives portugaises. Il a remporté 18 % des suffrages. Le nouveau gouvernement de droite, investi ce mardi 2 avril, a tout de même choisi de se passer de son soutien.

Lire la suite sur Les 50 derniers articles du journal La Croix .

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés