Perte, larmes et avenir meilleur Aucun avis

Au Festival d’Aix, la création conçue par Sébastien Daucé et Silvia Costa à partir de pages baroques italiennes comble l’oreille mais déconcerte l’œil et l’entendement.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés