Paul Desveaux, le théâtre comme pont entre les identités Aucun avis

Le metteur en scène Paul Desveaux consacre son dernier spectacle à Angela Davis, figure de la lutte pour les droits des Afro-Américains. À l’heure des crispations autour de la notion d’appropriation culturelle, il raconte comment il s’est emparé de ce destin. Identités, en parler sans se fâcher : revendiquer.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés