Pascal Bruckner : « Ne hissons pas nos tracas au rang de tragédie » Aucun avis homms2013

27 mots pour vous donner de l'information 0 habillage
Dans Je souffre donc je suis, le philosophe Pascal Bruckner met en pièces la « société du sanglot » et la concurrence victimaire qui en découle.

Lire la suite sur Les 50 derniers articles du journal La Croix .

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés