Opération Barkhane​​​​​ : le sentiment antifrançais gagne le Niger Aucun avis

Dimanche 18 septembre à Niamey, la capitale nigérienne, plusieurs centaines de personnes ont réclamé le départ de l’armée française. Elles ont repris des slogans déjà entendus au Mali et au Burkina Faso.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés