On n’a pas tous les jours 20 ans Aucun avis

Le festival international consacré à Franz Liszt célèbre la jeunesse. Ou comment le romantisme fut turbulent avant de devenir respectable et admiré.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés