“Nous sommes pasteurs des brebis mais aussi pêcheurs d’hommes” rappelle Mgr Ravel Aucun avis

Le 12 avril 2022, Mardi saint, Mgr Luc Ravel, archevêque de Strasbourg, et les prêtres de son diocèse se sont retrouvés avant la messe chrismale, pour une journée au cours de laquelle Mgr Ravel a donné une conférence intitulée « Deviens pêcheur d’homme ! » (Lc 5, 1 à 10). Appel qui « se présente à nous en belle image de la conversion pastorale » a-t-il noté, soulignant qu’« être intellectuellement convaincu d’une chose ne suffit pas à nous mettre en mouvement. Notre cœur doit s’emballer aussi ». Et Mgr Ravel de s’interroger : « Un prêtre, avec quoi l’attire-t-on, lui qui donne sa vie pour les autres ? » Il a indiqué que dans la première partie de ce récit évangélique « Jésus monte dans la barque de Simon et lui demande s’éloigner du rivage » et l’acceptation de Simon ne fait pas encore de lui « un pêcheur d’hommes mais un auxiliaire dévoué à l’annonce de l’Évangile ». L’archevêque a expliqué que pour Simon et ses compagnons « le pas suivant reste une rupture, c’est le pas de la foi au risque du ridicule ». Car au lieu de regagner la rive « Jésus ordonne d’aller en sens inverse… “Avance en eau profonde” … “Jetez les filets pour la pêche” ». Pour Mgr Ravel, cet ordre de Jésus soulève en Simon « une tempête d’indignation… Nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre… Tu te moques de nous ». Mgr Ravel a ajouté : « Un pêcheur du lac de Galilée sait qu’on ne pêche que de nuit… Il ne s’agit pas encore de risquer sa vie… mais de jouer sa réputation d’expert, c’est le risque du ridicule », pour s’interroger : « Ce risque du ridicule, ne ferait-il pas partie de ces “petites choses” qui nous sont confiées pour nous tester avant de nous en confier de “grandes choses”  ? »
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés