Myriam Mihindou ou le pouvoir salvateur des larmes Aucun avis homms2013

32 mots pour vous donner de l'information 0 habillage
Avec une installation multisensorielle autour du rituel de deuil punu, l’artiste franco-gabonaise puise aux sources de son héritage culturel et libère symboliquement les collections du Musée du Quai-Branly.

Lire la suite sur Les 50 derniers articles du journal La Croix .

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés