« Merci de ne pas m’avoir abandonné » : deux mois de marche vers Compostelle avec un jeune délinquant Aucun avis

La journaliste Caroline Anfossi a accompagné sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle Raphaël, 16 ans, pour un « séjour de rupture », en alternative à la prison. Un trajet fait d’espoirs et de désillusions.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés